Richard et Fred à la Sainte Victoire

Austerlitz / Sainte Victoire: le 28/11/2009. Météo: beau temps, frais le matin (-2°c à 8h30 au parking à l’ombre), heureusement que le soleil a brillé vent présent dans toute la voie un peu froid. On en parlait, et on a fini par trouver le créneau pour faire cette voie, en jonglant avec les indisponibilités de chacun et la météo pas toujours au top ces derniers WE. Ce fut donc choisi et Fred m’avait donné RDV à 8h30, les jours étant courts, pour se garder une marge sur ce genre de voie bon 9h00 m’aurais bien convenu pour un samedi … surtout que entre Le Tholonet et le parking des 2 aiguilles j’ai reçu un petit message de Fred m’indiquant qu’il avait des soucis mécaniques avec sa moto!!! Pas bon ça j’aime pas les journées qui commencent comme ça!!! La motivation ( nécessaire ) retombe petit à petit et, au fur et à mesure des coups de téléphones, l’idée murit que je vais rentrer à la maison me défouler à faire le ménage. Je me décide à aller faire une petite rando avant de rentrer quand, la nouvelle tombe: Fred a réussi à faire démarrer sa moto et on va qd même la faire avec bcp moins de marge c’est sur de toute façon on a prévu les lampes, la couverture de survie, suffisamment d’eau et de bouffe on peut finir de nuit!!! Tout va bien!!! Au programme 5 à 7 longueurs: 2 options possibles 5 longueurs + rappels ou 2 longueurs de + et descente par sentier des cantilènes On a choisi de faire les 7 (dont les 2 dernières non équipées). Ce qui donne: 4+, 5/5+, 5+, 6a, 6a+, 4b?, 4? Pas de PB pour trouver l’attaque: une plaquette repère bien le départ de la voie et une cordée dans la voie, semble attaquer dans le 6a en 3ème longueur. On commence donc à 11h00!!! 1ère longueur: 1 seul point présent, puis le relais, rocher moyen OK c’est du 4+ mais bon, c’est sensé être BIEN équipé selon ceux qu’ils l’ont faite la deuxième mets dans l’ambiance, c’est joli, aérien, beau rocher les difficultés vont crescendo, et la sculpture du rocher de plus en plus belle, en même temps les pas sont super bien protégés, donc ça n’atteint pas le moral (sinon, la longueur en 6a est assez riche en difficultés de lecture, si ça engageait +, ça en bloquerait plus d’un). Les longueurs sont très variées, et de longueurs tout à fait différentes. Le 6a + est moins conti que le 6a, un pas (où on avait vu bloquer un moment la cordée qui nous précède) où je m’y reprends à 2/3 fois. C’est sur qu’on va pas plus vite que nos prédécesseurs je pense. Contents qd même d’arriver à la fin des 5 longueurs: après c’est sensé être cool en difficultés, on va voir si besoin des coinceurs, friends, sangles trainés jusque là la dalle en face doit pas dépasser le 5+ et comme on a confiance dans les pieds après ce qu’on vient de passer on a la motivation intacte. A part que, le rocher est moins clean et surtout la dalle n’est pas facilement protégeable (si elle l’est) (on a commencé par partir tout droit et renoncé) donc 2 fissures à droite et à gauche: on prend celle de droite. On fait gaffe qd même (le relais est juste en dessous faudrait pas faire partir des cailloux sur l’assureur surtout que des cailloux branlants y’en a). Une sangle, un vieux piton (mais bêton) puis traversée délicate et envie de se protéger avec un gros bloc qui ne tient plus (surtout ne pas poser de sangle) bien pour mettre un friend sous la plaque décollée, en choisissant l’endroit ou elle n’est pas trop fragile !!! Relais confort sur bouquet d’arbres. Cette longueur vaut plus 5 que 4+ à mon avis. Il est déjà tard, le soleil est bas et caché par les nuages, la dernière est tranquille, c’est du 3, avec des petits ressauts, pas besoin de poser de protections. On doit sortir vers 16h00 ++. Un peu (beaucoup) trainé c’est sur mais bon, au regard des contretemps du matin on est super satisfait d’avoir fait cette voie à cette période de l’année. Dans les semaines qui suivent on n’aura plus le temps et ça risque de repousser loin dans la saison. Descente par le joli et aérien sentier des Cantilènes qui rejoint le noir du Garagaï, ça donne le temps de rediscuter de tout ça, de revoir la voie et de se faire prendre par l’obscurité avec une belle clarté quand même vu la presque pleine lune. On voit le parking au loin se vider, les dernières lampes quitter La Sainte la fraicheur bien tomber (4°c). Belle journée, bien remplie, belles images et sensations sur un rocher magnifique dans les longueurs clefs. Voie pas trop physique, plutôt avoir confiance dans ses placements A faire. Fred, Richard.

12599531268449-fred2 12599531268636-fred Richard et Fred à la Sainte Victoire Richard et Fred à la Sainte Victoire Richard et Fred à la Sainte Victoire Richard et Fred à la Sainte Victoire Richard et Fred à la Sainte Victoire Richard et Fred à la Sainte Victoire
<
>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *