Glaciere d ‘Autrans puis Antre de venus

Nous sommes partis assez tôt puis nous sommes arrivés au parking. Comme il y avait beaucoup de vent et qu’ il faisait très froid nous nous sommes très vite équipé. Il était écrit sur la topo qu’il n’y avait que 40min de marche d’approche. Daniel et Matthieu avec la carte et un GPS, étaient devant et cherchaient le chemin alors que Maxime et moi suivions. Nous marchions, marchions, déterminé, voulant explorer ce trou dont le nom intrigue. Nous sommes arrivés au milieu de nul part et avons cherché le trou. Comme nous ne le trouvions pas nous sommes repartis avec l’espoir de le trouver. Revenu sur le chemin du départ nous sommes reparti vers un nouvel endroit et avançant avec la carte. Enfin nous sommes arrivés au fond de la forêt devant un trou béant. Nous aovns fait le tour et nous sommes arrivés ENFIN à la Glacière d’Autrans très surpris car il y avait de la neige et de la en plein été. Cela faisait 3 heures que nous marchions. On n’était plus très chaud (il faisait froid), pas très motivés pour se jeter dans le froid. Nous sommes entrés, et avons avancé de quelques mètres puis ayant froid, nous avons fait demi-tour pour sortir manger. Pour finir on est reparti à la voiture. Puis comme il était environ midi alors on est partis faire un autre trou qui était plus chaud. Après cette matinée et un arret sur congélation dans l’entrée de laGlacière d’Autrans nous avons décidé de visiter l’Antre de Venus. Après une monté fort raide de 200 de dénivelé dans une pente à 35°, Daniel fini par dénicher la trappe ou se cache Venus…Un boyau fort collant et très bas attend le premier qui s’aventure dans le trou de renard qu’est l’entrée de cette grotte. C’est Matthieu qui s’y colle au sens premier du terme, il éponge les flaques de boue froide et liquide, et commence l’équipement dans de la roche complètement broyée. Arrivé en bas du puits c’est une grande galerie de 3 m de large par 20 de haut qui l’attend. La suite est une cavité originale pour le secteur plus aucune difficulté, et on parcourt un paléo-collecteur. On y trouve des remplissages encore en place des grosses concrétions, des petites, des planchés stalagmitiques, des soutirages, des conduites forcées etc. Bref c’est un livre de karstologie. Maintenant pour faire un cours illustré sur les paléocolecteurs je sais où aller

13787297010218-vercors_28_aout_2013_234 13787297010929-vercors_28_aout_2013_221 13787297011992-vercors_28_aout_2013_215 13787297012578-vercors_28_aout_2013_244 13787297013150-vercors_28_aout_2013_187 Glaciere d 'Autrans puis Antre de venus Glaciere d 'Autrans puis Antre de venus Glaciere d 'Autrans puis Antre de venus
<
>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *