Martigues, fin et Garagai

Martigues. Les travaux devant reprendre le mercredi, je décide de descendre dans le trou mardi en fin d’après-midi. Fixation des goujons au départ, dév, et me voila au fond. Salle, oui, mais 1m de large, 3 de long, 1,20 de haut, sol plat et terreux. Pas de suite visible. Remontée, je devine un désir dans des regards. Je fais donc faire trois voyages dans le « gouffre ». Le papa, le fils, la nièce micro format pour laquelle un réglage sérieux du baudriers sera obligatoire. Je ne m’attendais pas à un grand trou, le terrain relativement récent (calcaire blanc du Coniacien avec de très nombreux débris de fossiles difficiles à déterminer, rudstes et autres), fort pendage des couches vers l’étang de Berre, faible altitude. mais j’eusse aimé au moins une salle de taille suffisante pour y tenir tous ensemble, et avec des concrétions  pour que je puisse en parler avec un petit auditoire très intéressé! Heureusement que je suis tombé sur une famille sympathique et chaleureuse, ce qui constitue déjà un excellent souvenir. Au fait, ils tiennent le restaurant « au Lotus d’Or » à Martigues. Les spéléos et autres amateurs de cuisine aisatique y seront bien accueillis! Garagai. Dernières améliorations pour faciliter la sortie du 17 novembre. Pose de deux chevilles en haut de la grotte des Hirondelles pour faciliter la traction des déchets, et d’une cheville à l’entrée du Garagai en espérant que ça suffira pour rendre acceptable le frottement de la main courante.

13826912664755-2013_10_22_fin_salle_fond 13826912662116-2013_10_22_salle_fond_horizontale 13826912658054-grotte_hirondelles_Web_2 Martigues, fin et Garagai Martigues, fin et Garagai Martigues, fin et Garagai Martigues, fin et Garagai Martigues, fin et Garagai
<
>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *