Le Mistral de la Sainte Baume

Ce weekend les spéléos de l’ASN sont allés voir l’aven grotte Mistral sur la Sainte Baume. Pas de fiche d’équipement, mais une corde de 50m et 2 cordes de 30 m ont bien fait l’affaire. Il faisait très froid ce dimanche matin, avec -4 au thermomètre de la voiture. Après environ 20 minutes de marche en suivant les cairns et le GPS, on arrive à l’entrée qui se trouve sous une petite barre rocheuse. L’entrée donne sur une petite salle avec un passage dans le fond. On se change vite et on se glisse à l’intérieur, où il fait bien meilleur.

Rapidement, on arrive sur une vire qui finit à l’apic d’un puit de 10m au milieu d’une grande salle concrétionnée. En bas, la suite part sur la droite. On franchit le lac (de boue) par une traversée en hauteur plutôt sportive sur une corde fixe. Ce « lac » se trouve dans une large galerie où circulait probablement une rivière. Au bout de ce passage, on débouche sur le P15. Il est surplombé par une belle méduse concrétionnée de presque 5m de haut. Sur la droite, une autre traversée conduit vers une galerie non topographiée. Daniel se lance mais revient rapidement car il est impossible de déterminer l’état de la corde fixe au-delà du 2e point. Eric poursuit la progression. Sous les conseils de Daniel, il équipe la main courante et la tête de puits. En bas, on trouve enfin un endroit sympa et plutôt sec pour déjeuner. Glen commence à protester contre la boue qui nous fait glisser dans les fracs. Malheureusement, la suite avec une série d’étroitures dans la boue n’arrange rien. Après quelques mètres de contorsions, on trouve le P10 du réseau des Perles, qu’on équipe avec la 2e corde de 30m. En bas, Glen se faufile dans le réseau inférieur, mais au bout de 3m dans des étroitures boueuses, il tombe sur de l’eau dont il est impossible de déterminer la profondeur. De son côté, Eric remonte 4m en escalade sur une corde fixe. Il arrive sur une galerie très étroite qui a été vraisemblablement désobstruée mais qui ne semble mener nulle part. Fin de l’exploration, il est temps de rentrer. C’est par chance que Glen, qui attend son tour en bas du P15, découvre le passage vers le P22. En remontant un éboulis très boueux, il trouve une galerie étroite au fond de laquelle se trouve la corde fixe du P22. Dommage, il est trop tard. Ça sera l’occasion de revenir. 

Au retour quelques péripéties nous font explorer un trou pas loin du parking absorbant beaucoup d’eau mais malheureusement au bout de 3 mètres de descente le fond est colmaté…

Pareil pour une autre cavité explorée par Glen qui semble elle aussi absorber beaucoup d’eau lors de pluies.

A désobstruer…

Passage d’un des frac du premier puits avec la vire d’accès
Grande méduse d’environ 5m de haut au-dessus du deuxième puit
Glen au deséquipement du 2e puit

4 pommes dans le verger

Ce week-end, les spléléos de l’ASN sont allés explorer le verger, une jolie cavité, plutôt vaste pour le massif de l’étoile. Ça faisait longtemps que personne n’était passé par là: pas d’amarrage à l’entrée et des goujons à la tête des 2 puits. Heureusement, on avait prévu le perfo! Au fond, on découvre un dédale d’étroitures et de passages désobstrués qui s’enfoncent jusqu’à -40m, avec quelques jolies concrétions en chou fleur.

Descente vers le fond du 2e puit
C’est pas très grand ici!

Sortie spéléo à l’Espérance

Ce week-end, les spéléos de l’ASN sont partis pour le gouffre de l’Espérance dans le massif de la Sainte Baume. Après 2km à pieds sous la chaleur et quelques détours pour admirer le paysage, nous déjeunons au soleil. Midi, Daniel équipe le premier puits de 12m et tous descendent derrière pour profiter de la fraîcheur de la terre. En bas, il est déjà en équilibre à équiper le deuxième puits et installe une pédale dans le vide pour aider à passer le frac.

Suite à ça Éric prend le relais et installe le petit puit suivant de 10m. Le dernier puits de 31m est un peu technique avec un frac très aérien. En plus, en bas, c’est très boueux. Daniel, Glen et Éric décident de remonter retrouver les autres. Tout le monde remonte tranquillement en admirant les concrétions, notamment de jolies draperies sonores. On sort vers 16h et on retrouve Mika, la vaillante chienne d’Anthony, qui a bien tenu son rôle de gardienne de nos affaires et nous attend bien sage. Encore une belle sortie.

Participants: Daniel, Cécile, Raïssa, Anthony, Ana-Luz, Éric et Glen