Petit oubli

Malgré un temps bien plus désagréable que prévu la veille, mes affaires étant prêtes, je pars. Dans le kit rangé dans le sac à dos, de la ferraile, le perfo, bref, du poids. Rangé dans un grand sac à linge, mon équipement perso. Arrivée au col, j’enfile combi et baudrier. Hum, le torse va me gêner pour le portage. Je le mets dans la pôche superieure du sac. Il fait froid, 4°, et un vent qui n’améliore rien. La Sainte est enneigée. Montée, entrée du trou, je remplace mes tricots par le sous vêtement spéléo, vite dans le trou. Je descend les deux premiers puits, déjeuner, suite de la descente et fait ce que j’ai prévu, sauf la désob, plus le temps. Je m’équipe pour le remontée…tiens, et mon torse? A l’entrée, tout là-haut! Je récupère le cordon de serrage d’un petit sac en tissu, bricole, pas trés efficace, mais ça fonctionne. Ouf, sortie descente, il gèle. Voiture, chauffage à fond, mais ce n’est qu’arrivé à Aix que je recommencerai à sentir mes doigts!

14224652395126-Neige_chemin_d_acces_V2_0722 14224652396462-Concretions_grises_V3_00726 Petit oubli Petit oubli Petit oubli Petit oubli Petit oubli Petit oubli
<
>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *