Aven de la Ripelle

Par un dimanche ensoleillé nous entrons dans le réseau de la Ripelle par la Veille Valette pour un aller-retour à la salle du Lac. Après avoir franchi le puits d’entrée, l’étroiture sélective du pas de vis et quelques passages verticaux resserrés, nous atteignons la galerie du niveau de base, plutôt boueuse. Le bas de la cavité est joliment concrétionné, et agréable malgré la fumée de tabac et les mégots laissés par les indélicats qui nous ont précédé plus tôt dans la journée… Nous reviendrons pour une traversée par le puits des loirs avec une équipe un peu plus étoffée.

Trafic chargé au Palan

Pour la première sortie club del 2022, nous arrivons de bonne heure sur Siou Blanc pour affronter les multiples fractionnements de l’Aven du Palan. Il s’avère que nous avons eu le bon reflèxe d’arriver vers 10 h, car l’aven est convoité par d’autres groupes spéléo qui, hélas, se sont dirigé ailleurs vu que les lieux étaient déjà occupés par nos cordes.

Petit rappel technique dans le premier réssaut, histoire de vérifier que les nouveaux recrutés du club n’ont pas oublié comment mettre correctement un descendeur. On se laisse donc glisser sur l’équipement mis en place par Laure, en attendant nous nous attardons en réflections philosophiques du genre « est-ce que c’est ça une étroiture? » « Non, ça c’est large ».

Les sept compagnons d’aventure se retrouvent au fond de -70 m pour casser la croute à 13 h passés. Quelques anecdotes de spéléo saugrenu et il est temps de trouver la surface. Matthieu profite de la dernière (ou première puisqu’on remonte?) verticale pour tester le nouveau flash trouvé sous le sapin à Noel.

16 h 30 et tout le monde est sorti des antres profonds, dans un après-midi franchement frisquet. On nous demande d’aller gratter la côte de -100 pour une prochaine fois: on va y songer !

Balade au Lac O Rond

Nous avons choisi l’Eau De Là pour la deuxième sortie ASN de nos nouveaux adhérents, pour leur faire gouter un peu de vraie verticale après l’initiation dans les diaclases de l’Adaouste. Le premier passage de deviation est passé… comme une lettre à la poste! Pour le P10 nous avons choisi l’option moins impressionnante (faute de longueur de jambes de l’équipeuse…), on constate la nécessité de planter des nouveaux spits et un point intermediaire pour la main courante.

Après un peu de ramping pas toujours très propre, nous arrivons au Lac O Rond pour constater la baisse du niveau d’eau. On s’émerveille encore une fois devant les jolies excentriques, on constate qu’on arrive toujours trop tard pour savourer les huitres.

On remonte doucement mais surement, avec la promesse de revenir pour visiter les galeries du fond.

Parmi les « vieux » sauvages de l’ASN: Matthieu, Claude et Laura.

Chorum des Aiguilles

Levé tôt ce samedi matin pour rejoindre les copains de l’Escandaou qui ont programmé une équipée jusqu’au fond de Rama en passant par les Aiguilles, histoire de dépolluer un peu cette cavité dévoluarde majeure et de s’entrainer à l’équipement de grandes cavités. Pour notre part nous ne viserons pas le fond cette fois, et nous ferons partie du groupe des touristes, qui auront le privilège de ne pas porter de kits.

Après une belle marche d’approche sous le soleil au départ du col du Festre nous rejoignons l’entrée du Chorum à +2100m. Dans le trou, les six touristes se retrouvent rapidement à 4 après avoir perdus de vue Olivier et Cathy partis rejoindre les travailleurs.

C’est donc ce dernier carré qui ira à la cote -200, avec un aller-retour à la salle à manger en passant par le château de cartes et les puits des aiguilles. C’était aussi le premier -200 pour Cécile avec les encouragements et les conseils de Bernard et Magali. Nous ressortons 6h plus tard, sous un ciel étoilé accompagnés par un levé de lune sur la marche de retour.

Un grand merci à l’Escandaou pour son accueil, à Alexandra pour l’organisation et le bon esprit de cette sortie… on n’aura pas pu voir tout le monde, ce sera pour une autre fois.

Exercice secours à la Castelette

L’asn a participé à l’exercice de spéléo secours régional organisé par le département du Var à la grotte de la Castelette. Le scénario était une victime blessée à la jambe au fond de la cavité au niveau du siphon. Nous étions 4 a remplir différentes mission Tanguy à la gestion de surface, Antoine à l’accompagnement de la victime, Laura dans l’équipe d’assistance à la victime n°2 et Matthieu en originellement en équipe d’évacuation puis en rangement du téléphone souterrain. Fin des opérations dans la nuit entre samedi et dimanche. Désolé mais nous étions trop occupé pour faire des photos (credits photos: SSF)

Aven du Lys Martagon

Participants: Matthieu et Laura.

Poursuite des visites des trous qui nous permettrons de former les nouvelles recrues pour la spéléo. Aujourd’hui le Lys Martagon: on s’est permis de modifier l’équipement de la tête du P50 pour éviter les frottements et améliorer le confort. C’est surement perfectible mais on peut descendre en toute sécurité sur de la 8.5. ça frotte plus de partout!

Matthieu fait pousser des spits

Initiation à l’Adaouste

Initiation à la Davouste pour une famille de 5 personnes. Après un petit tour dans les grandes salles, des explications et des exercices sur le maniement du matériel en sécurité. Direction les réseaux sup en passant par la salle des phosphates. Sortie vers 17 h 30 pour rentrer chez soi au sec avant le déluge du lendemain.

Participants: Claude, Matthieu et Laura

Aven de la Grande Crevasse

Petit tour à la Grande Crevasse sur Siou Blanc. Petit P10 avec un joli P 65 en diaclase. Beaucoup de fractios à poser pour éviter les frottements. Arrêt un peu avant la fin, la C100 était un peu trop courte pour le P65 et il nous a maqué au moins 2 spits! Comme le courant d’air bien présent nous intrigue on y retournera.

Participants: Matthieu et Laura