ski rando au Mourre Froid

Sans doute la dernière sortie de la saison. Mais elle laissera des souvenirs… Pour commencer un départ vendredi soir un peu tardif: 22h50! C’est parti pour une marche d’approche, skis aux pieds, d’environ 500m de déniv. 10 min avant d’arriver à la cabane convoitée, à la sortie de la forêt on se rend compte qu’on est 100m au dessus de l’itinéraire et au dessus d’une combe abrupte à la neige mollassonne! il est 2h00, demi-tour. Après avoir aplani une zone de neige, montage de la tente et couché à 2h45. On décale le réveil d’une heure pour se lever à 6h00. Petit déj sous la grisaille; on chausse, on trouve la cabane sans difficulté. On monte vers le sommet du Mourre Froid dans le grésille . Malheureusement il est perdu dans une chape de brouillard et on fera demi tour 300m avant d’arriver. Néanmoins il nous reste 1200m de déniv de descente dans une neige acceptable pour la saison. A refaire!

14609179491920-DSCN2702 14609179492283-DSCN2704 14609179492380-DSCN2693 14609179492689-DSCN2690 14609179492829-DSCN2688 14609180333423-DSCN2707 14609180333534-DSCN2698 14609180333647-DSCN2681
<
>

rando à ski au Brunel

Génial. Fabien et moi chaussons les skis à la voiture; lac de Siguret 1102m. Première petite montée pour se mettre en jambe avant d’attaquer une longue piste forestière en faux plat. Puis on bifurque dans la forêt en direction de Pra Mouton par un petit raidillon où il faut se faire de la place au milieu des arbres. Enfin le vallon qui s’ouvre:600m de déniv de fait, il en reste encore presque 900! Mais la crête est en vue, et le soleil se cache; donc la neige reste bonne. Après 5h de montée, à nous la descente. Elle sera avalée en moins d’1h, mais quel régal!

14578978987196-DSCN2359 14578978986973-DSCN2364 14578978987319-DSCN2370 14578978987439-DSCN2362 14578978987556-DSCN2358 rando à ski au Brunel rando à ski au Brunel rando à ski au Brunel
<
>

Colorado aventure

Ce n’est que la veille que je décide de rechercher des sites que je n’ai plus vu depuis 30 ans.Nous voila donc en chemin avec Tarik: Vers le « Désert blanc » tout d’abord. Tout a changé végétation, érosion, aménagements. Puis des sentiers que je teste pour voir où ils vont, mais aucun souvenir. Je décide donc d’en prendre un vers le Sud, c’est à dire Gignac, puisque je sais qu’une cascade se trouve par là. Un beau chien nous observe, Tarik, habitué aux chiens algériens agressif, est un peu inquiet. On s’assied pour le pique-nique, j’appelle le chien, et il fait ami-ami avec Tarik qui lui distribue généreusement des madeleines. Nous repartons, le chien gambadant joyeusement devant, arrivons à la grande piste avec le GR. Bon, nous avons dû passer à proximité de la cascade, mais où est elle? Je décide de laisser le chien là, car il n’est pas loin de son domicile. Je lui intime donc l’orde de ne pas nous suivre, nous partons. Tarik se retourne souvent pour regarder le chien immobile, je finis par me retourner aussi, et craque devant le regard implorant de l’animal. OK, un appel, et le voila fou de joie, à nouveau nous traçant le chemin. Puis je repère un vallon dans lequel notre cascade pourrait bien se trouver. Pas d’accès une falaise de 10 mètres plonge vers le vallon. Rien d’évident pour la contourner, végétation agressive, le chien perturbé par l’abandon du chemin ne sait plus trop où aller. Après quelques mètres de quatre pattes, je repère une sente qui descend, raide et encombrée , mais c’est la bonne direction. Le chien est d’accord et fonce vers le vallon. Gagné, la cascade est là. Nous repartons ensuite vers le cirque de Barriès, car je me suis enfin repéré. Nous décidons d’abandonner le sentier de retour vers le parking pour escalader le fond du cirque et rejoindre la piste. Le chien qui a vu mon geste est déjà en haut. Parking. Le chien comprend que c’est le terminus pour lui et nous abandonne pour deux nanas, (c’est un mâle). Retour culturel: (historique:pont Julien) ; (géologique :basaltes de Puyricard); (artistique: un exrtraordinaire coucher de soleil), maison.

14488918079241-Colorado_2015_11_28 14489046520095-phot_site_colorado Colorado aventure Colorado aventure Colorado aventure Colorado aventure Colorado aventure Colorado aventure
<
>

Pic du Taoumé

RDV était pris avec Annick, Véro et Claude pour cette randonnée classique aux portes de Marseille. Par un temps superbe, après une montée tranquille et avoir visité la grotte du Grosibou chère à Marcel Pagnol, nous voici arrivé au pic du Taoumé. Superbe belvédère pour pique niquer avec entre autre une belle vue sur la Sainte Victoire,rejoint par "Ranch" un chien qui nous aura suivi dans la seconde partie de notre ballade. En continuant notre boucle nous arrêtons à la baume de la Sourne toujours aussi magnifique. Ensuite retour au parking du ranch d’Allauch, point de départ où nous avions laissé la voiture, en passant par le vallon de Précatori, puis remonté pour passer sous tête de ronde et pour finir sous la chapelle de d’Allauch.

ski de rando aux orres

Ce dimanche avec yves scando , nous avons décidés (à l’arrache) d’aller voir un peu du coté de la station des orres l’état de la neige qui soit disant était tombée en importance depuis quelques jours.effectivement la neige est là, donc départ vers les crêtes qui dominent la station. Le coté génial a été le fait d’être seuls dans une station fermée avec des pistes en cours de formations avec les canons à neige. Donc nous avons avalés la montée de 1000m tranquillement pour une reprise, puis la descente fut bien différente . Les 40cm d’épaisseur en haut de la station cachaient les cailloux en sous couche .Adieu les semelles des ski , alors nous avons vite récupéré les pistes afin de limiter la casse. Belle sortie tout de même avec un très grand beau temps PS: mes skis sont en convalescence au vieux campeur , alors attendons un peu les prochaines neiges

13862805455025-P1040698reduite 13862805455958-P1040697reduite 13862805456400-P1040689reduite ski de rando aux orres ski de rando aux orres ski de rando aux orres ski de rando aux orres ski de rando aux orres
<
>

ski de rando à la tête de la Cula

Magnifique sortie dans le Queyras. Conditions idéales: gel dans la nuit, soleil, neige dure jusqu’à 11h. Levé matinal à 5h30. On replit le bivouac et départ pour la tête de la Cula. Traversée de coulée d’avalanche, montée progressive, Le sommet est recouvert par une calotte de neige; jolies corniches. Panorama fantastique, dégagé du Viso jusqu’aux aiguilles d’Arves, massif des Ecrins… Et quelle descente !

13690705598945-12_mai_2013_053 13690705599185-12_mai_2013_038 13690705599390-12_mai_2013_054 13690705599583-12_mai_2013_044 13690705599792-12_mai_2013_027 ski de rando à la tête de la Cula ski de rando à la tête de la Cula ski de rando à la tête de la Cula
<
>

we à l’Encombrette

Superbe we ensoleillé aux couleurs automnales; personne hormis les chamois, un bouquetin et des lagopèdes. Arrivé au cirque de l’Encombrette, on a la surprise de le trouver entièrement enneigé, les lacs sont gelés. Et cerise sur le gateau, la cabane est ouverte!Bivouac de luxe, au chaud (j’avais porté du bois) Programme: Tête de l’Encombrette , et la petite Tour du lac d’Allos le lendemain

13533492044138-18_nov_2012_093 13533492050479-18_nov_2012_061 13533492052854-18_nov_2012_086 13533492053390-18_nov_2012_036 13533492053776-18_nov_2012_001 we à l'Encombrette we à l'Encombrette we à l'Encombrette
<
>